2008

albums relatifs
genre

Mis en péril après la Première Guerre mondiale, le chant traditionnel le plus populaire de Bretagne a été revalorisé par des chanteurs de l’ancienne et des nouvelles générations, davantage militants que professionnels de cet art a cappella éblouissant par ses chevauchements de voix et qui fait danser tout en évoquant les peines et les joies du quotidien.

Yann-Fañch Kemener et Eric Menneteau
Buda Musique
instrument

Devenu emblème de la musique métissée du Sud iranien, quoique commun aux autres pays du golfe Persique, le ney hanban se différencie des cornemuses modernes d’Europe par ses caractéristiques organologiques et développe un jeu principalement mélodique, avec des ornementations très rapides qui rendent sa musique extrêmement vive.

Saeid Shanbehzadeh
Buda Musique
genre

Né dans la clandestinité au Brésil parmi les esclaves africains, cet art martial de résistance s’est dissimulé derrière des danses, des chants et musiques pour rythmer des jeux de mouvements corporels, de techniques de combat à mains nues, pour devenir aujourd’hui un genre musical à part entière avec ses propres styles de compositions et de chansons.

portrait

L’ethnomusicologue britannico-sud-africain Hugh Tracey a réalisé dès 1929 un nombre impressionnant d’enregistrements de musiques subsahariennes, des documents magnifiques, parfois extrêmement émouvants, un panorama judicieux qui constitue un témoignage d’époque sur des traditions qui risquaient de tomber dans l’oubli, voire de disparaître.

portrait

Ancienne partenaire de Giovanna Marini, la papesse de la musique néo-traditionnelle d’Italie, fille du centre du pays connu pour ses chants sociaux, Lucilla Galeazzi est l’autre grande voix des musiques régionales transalpines, réputée pour ses nuances vocales remarquables pour chanter des thèmes réalistes, des chansons oniriques où la vraie vie n’est jamais loin.

Lucilla Galeazzi
Aztec Musique
theme

Née du désastre du commerce triangulaire, la créolité est une identité reconstruite, multiple, inventrice de musiques où s’entremêlent racines africaines, européennes, amérindiennes, voire asiatiques, annonciatrice de la « créolisation du monde », selon le mot de l’écrivain martiniquais Édouard Glissant ; la meilleure réponse à la globalisation culturelle.

Frédérique Menant
Zaradoc
portrait

Malgré une vie éprouvée, la jeune Guinéenne s’est forgée dans les clubs africains avant d’être remarquée et présentée au label parisien Lusafrica qui lui fait enregistrer son premier album international, sorti en 2009, puis un second en 2011, la faisant entourer de la crème des musiciens pour magnifier sa voix d'or souvent comparée à celle de Miriam Makeba.

Sia Tolno
Lusafrica
region

Outre son histoire mouvementée, l’île de Marie-Galante est reconnue pour son authenticité, une plus grande préservation de sa nature, un mode de vie plus pittoresque et l’affabilité de ses habitants encore fortement liés au travail agricole, animés par les rythmes du quadrille, du zouk et du gwoka, la musique emblématique des îles guadeloupéennes.

Patrice Hulman
Aztec Musique
instrument

Tambour inventé secrètement par les esclaves, riche de plusieurs rythmes, et sorti du ghetto, le ka marque aujourd’hui les temps forts de la vie sociale des îles guadeloupéennes, mariage, baptême, funérailles, fêtes populaires, commémorations historiques, grèves ou manifestations, et est appris par les écoliers tout en ayant aussi ses propres écoles.

Akiyo
Aztec Musique
genre

Inventé par les esclaves africains dès le XVIIIe siècle, le gwoka, longtemps interdit, est devenu l’âme des îles de la Guadeloupe, une musique d’identité et un chant de contestation qui chronique avec dérision la vie quotidienne lors de soirées léwóz, des rassemblements populaires où danseurs et tambourinaires se lancent des défis, en pleine complicité.

Akiyo
Aztec Musique
Syndiquer le contenu