Souad - Noudjoum El Leil (2007)

http://www.akhaba.com/sites/default/files/covers/04-11/souad_noudjoumelleil_front_0.jpg Noudjoum El Leil par Souad 3700409802041

Premier album de cette voix fine et charmeuse qui chante un répertoire algérien sans âge et peu connu, une musique aux confluents des monts berbères des Aurès et du Sahara.

label: 
"Médias > Musique"
EUR 11
Type de produit: 
Album

Noudjoum El Leil

label: 
Date de parution: 
2007
Réf
types de supports: 
Digipack
3700409802041
0

Souad Khérifi est née dans l’Est de l’Algérie. Elle est infirmière et ambulancière dans la région parisienne, mais ne peut se guérir de la chanson de sa région natale. Après des années d’animation de fêtes familiale, elle sort son premier CD en 2007, dix chants aux musiques sobres, scandées sur des rythmes qui tourbillonnent.

Bendir, derbouka, gasba font les compositions de ses chansons dont les thèmes sont le mariage comme Ma joie (youyous compris) sur un air staïfi enlevé, de la région de Sétif-Guelma, l’immigration avec L’Exilé. Souad explore de sa voix fine, charmeuse un répertoire aux confluents du mont des Aurès et du Sahara, comme ce chant des sables, L’Errant, une transe (youyous en trop) sur l’amour infidèle : « Il a captivé mon esprit de son œil traître et m’a délaissée ».

Souad fait connaître une culture algérienne peu connue, notamment le chant chaoui, berbère, des Aurès, sublimé ici par une gasba ronde, un tempo de bendir vif, guerrier sur Passion égarée. Il faut dire que Souad est soutenue par l’un des plus grands flûtistes traditionnels d’Algérie, Saïd Akhelfi Nissia qui a longtemps accompagné Houria Aïchi, la première artiste à faire découvrir au public occidental les musiques de ses Aurès originelles.

Saïd et Souad donne la pleine mesure de leur talent avec Les Etoiles, le morceau le plus poignant de cet album sur lequel plane le souvenir de Beggar Hadda (1921-1996), morte indigente et à moitié folle, et du Chaoui Aïssa Djermouni (1885-1946), premier Africain et artiste du monde arabe à chanter à l’Olympia en 1936. On dit que sa voix s’entendait d’une montagne à l’autre.

Par Bouziane Daoudi | akhaba.com

Albums proches
Recommandé si vous aimez
extract1: 
Mots Cles
portrait: 
Instruments: 
Région: 
Partager | translate
commentaires