Patrice Hulman - On Nonm (2011)

http://www.akhaba.com/sites/default/files/covers/07-11/patricehulman_onnonm_front.jpg On Nonm par Patrice Hulman 3760051122935

Avec ce premier album solo, le jeune Marie-Galantais renoue avec le zouk à l’ancienne, inspiré par le jazz, la biguine, le gwoka, mais avec le langage musical d’aujourd’hui.

label: 
"Médias > Musique"
EUR 12
Type de produit: 
Album

On Nonm

label: 
Date de parution: 
2010
Réf
types de supports: 
Digipack
3760051122935
0

« Je reviendrai vers toi/De cadeaux les bras chargés mon âme enfin apaisée/Tu seras fière de moi mais tu ne le diras pas/Chez nous ça ne se fait pas », promet Patrice Hulman dans une chanson d’amour faite de tendresse sobre sur des arpèges de guitare, une percussion discrète, un saxo qui pleure, une saudade d’exilé. Mais dans ce morceau, le plus long du disque, Patrice ne parle pas de passion pour une femme, mais d’attachement à son pays, Marie-Galante, la grande île en forme de galette au sud de la Guadeloupe.

C’est-là qu’est né et a grandi, à Saint-Louis, ce nouveau héros du zouk révélé en 2008 par le tube Chabine. Hulman a commencé par la voix, quand il a formé avec des potes Kweebee, un groupe qui s’était fait remarquer pour son répertoire a cappella, une originalité dans le paysage musical antillais.

Patrice Hulman trace une voie salutaire pour le zouk de sa génération, dominé par les sucreries écœurantes du r’n’b. Paru en 2010, ce premier album solo d’une douzaine de chansons créoles, excepté le titre Marie-Galante déclamé en français, est un zouk inspiré par le jazz, le gwoka emblématique de l’archipel guadeloupéen, la biguine, le kompa haïtien, un peu de chanson française.

Le jeune Marie-Galantais retrouve le zouk à l’ancienne, mais avec le langage musical d’aujourd’hui, fait d’effets électroniques, de soul, à l’exemple du tube Baby mwen pé pa au tempo à contretemps ou l’amour de Laura chanté comme un crooner sur un piano voluptueux qui fait aussi le charme du zouk jazz émouvant, dépouillé de Dévenn.

Un clavier que l’on retrouve plus note bleue aux côtés d’un synthé violoneux, d’un sax sinueux, sur I té, un zouk très mélodieux avec une rythmique lancinante. Patrice, qui signe ici presque toutes les paroles et musiques, sait aussi faire danser avec son On nonm sèlman, par exemple, une composition collé-serré, un cuivre sensuel, des rythmes variés. Sa voix claire, un peu de tête, s’allie avec le rap grave de son complice Misié GG (présent déjà sur Chabine) dans Fanm aw ou zóm aw, un chouïa gâché par une programmation électronique pesante.

Un autre duo, Mwen ké la, consacre la belle voix, en anglais ici, de Lucille Kancel, nouvelle promesse antillaise. Bref, Patrice Hulman n’a pas remporté en 2010 le Prix Sacem meilleur interprète pour rien.

Par Bouziane Daoudi | akhaba.com

Recommandé si vous aimez
extract1: 
Mots Cles
portrait: 
Genre: 
Partager | translate
commentaires