Cachan à l’heure bretonne

evenement

Cachan à l’heure bretonne

Samedi 10 mars, plusieurs artistes débarquent spécialement de Bretagne pour envahir le gymnase de Cachan. Parmi les meilleurs voix et instrumentistes bretons, ils viennent faire danser, dans le cadre du 16e Fest-noz de Cachan, 2 à 3 000 fondus de gavotte, an dro, plinn et autre jabadao. Ce rassemblement impressionnant de danseurs intervient au lendemain du concert au théâtre de la cité du sud du Val-de-Marne d’Alan Stivell, la figure de proue du renouveau culturel breton, amorcé il y a quatre décennies et toujours vivace.

Sous l’impulsion de son organisateur, le musicien d’origine bretonne Jean-Jacques Jaffrédo, membre depuis des années du groupe Kroazhent, directeur des affaires culturelles de la municipalité cachanaise dirigée par un autre Breton, cette fête de nuit (fest-noz en VO) est devenue probablement la plus importante d’Ile-de-France en matière de chants kan ha diskan, gwerz, et de compositions de biniou, bombarde, cornemuse, guitare ou violon.

Le rendez-vous du Val-de-Marne (100 000 résidents bretons) réunit en une dizaine de formations têtes d’affiche (Erik Marchand, Annie Ebrel, les frères Guichen, fondateurs du fameux Ar Re Yaouank, Hamon-Martin Quintet, Jacky Molard…) et nouveaux talents. Il présente aussi une série de rencontres inédites à l’exemple de celle du vigoureux Erik Marchand et d’Erik Menneteau, l’ancien chanteur du Badume’s Band, le groupe breton fou de musique éthiopienne, ou d’Etienne Grandjean Groupetto qui invite Jean Baron et Christian Anneix pour fêter leur quarante ans de scène.

Comme à l’accoutumée avant chaque fest-noz à Cachan, l’association des Diaouled an draonienn (Les Diables de la vallée) propose l’après-midi une initiation gratuite aux danses bretonnes au centre socioculturel Lamartine. Après l’effort, on peut rendre dignement hommage au héros de la ville, Eustache Deschamps (1346 ?-1407), poète qui a parcouru l'Europe, l'Asie, l'Afrique et composa de nombreuses ballades et chansons à boire. Santé !

Par David Raynal | akhaba.com

albums relatifs