Les Musicales de l’Ima commencent

concert

Les Musicales de l’Ima commencent

description: 

 

 

 

 

 

Mohamed Abozekry et l’ensemble HeeJaz © Chimène Denneulin

Le début de la nouvelle saison des Musicales de l’Institut du monde arabe propose le samedi 1er octobre une véritable découverte, du moins pour les retardataires. Mohamed Abozekry, vingt ans, et l’ensemble HeeJaz. Né au Caire, Mohamed est l’enfant prodige du oud.

Il en est devenu le plus jeune prof à ce jour, à quinze ans, après être formé à Beit el Oud (la Maison du Luth) au Caire par le maître irakien Naseer Shamma, le Jimi Hendrix du luth oriental qui joue avec son instrument le vrombissement des bombes américaines tombant sur Bagdad, guerre du Golfe part one.

Aujourd’hui membre de l’Orchestre d’Orient, Mohamed Abozekry a été élu en 2009 au concours international de Damas meilleur joueur de oud du monde arabe, où les as du sultan des instruments arabes ne manquent pas.

C’est au Caire qu’une nouvelle voie s’est ouverte pour lui en 2007 quand il y rencontre le jeune guitariste français Guillaume Hogan. Le mariage oud-guitare pousse Mohamed à composer un répertoire pour quartette avec le renfort d’Anne-Laure Bourget (derbouka, tablas, daf, cajón) et Hugo Reydet (contrebasse).

C’est HeeJaz, vingt-cinq ans de moyenne d’âge et déjà un ensemble expert pour entremêler les frontières entre maqam, jazz, blues, flamenco, musique tsigane, aux confins du rock, pour inventer un paysage musical très coloré, parfois déroutant quand la musique modale convertit la mélodie harmonique à ses notes farouches.

Une fusion où chacun pousse les limites de son instrument, créant des ambiances nuancées et osées. Entre les taqsims, improvisations chères à la musique arabe, Abozekry a écrit aussi des solos qui s’appellent, en arabe, sirocco ou vague comme celle qui vient de balayer le dernier pharaon d’Egypte.

Par Bouziane Daoudi | akhaba.com | 2011-09-30

albums relatifs