Le Chant de marin refera escale à Paimpol en août 2013

breve

Le Chant de marin refera escale à Paimpol en août 2013

Le festival du Chant de marin et des Musiques des mers du monde rempile dans les Côtes d’Armor pour une 11e édition qui fera voile vers les îles. Du vendredi 9 au dimanche 11 août 2013, les quais de Paimpol accueilleront comme tous les deux ans une multitude de festivaliers réunis par une même passion, les chants maritimes. Beaucoup parmi les grands noms des musiques du monde s’y sont aussi succédé au fil des années sur les quais de Pempoull (en VO) qui présente également des groupes amateurs.

Entre évasion et exotisme, la prochaine édition se démarque des précédentes en donnant la part belle aux musiques des îles, des Antilles françaises à Ouessant, en passant par l'Irlande, Tahiti et le Cap-Vert. Un programme ambitieux à découvrir en compagnie d’artistes talentueux de divers horizons.

Les organisateurs ont d'ores et déjà confirmé la présence d’un habitué des fêtes maritimes, le rocker belge Arno. L’écorché originaire d'Ostende qui marie finement depuis 40 ans rock en anglais déchaîné, puis chanson française, blues et ballades mélancoliques. L’homme féru de mélanges musicaux fait aussi croiser guitare électrique et accordéon.

Dans un registre moins connu de ce côté-ci de la planète, le groupe Gocoo viendra du Japon, précédé d’une belle réputation pour l’énergie et la virtuosité rare de ses percussionnistes de taiko (sept femmes et quatre hommes). Gocoo, c’est aussi des chorégraphies acrobatiques, stimulées par des rythmes percutants, hypnotiques et déroutants.

Tous les deux ans, la petite ville est submergée par une foule impressionnante par rapport à sa taille venue applaudir les chorales de chant de marin, bien sûr, mais aussi des fanfares, les cornemuses, binious, bombardes des bagadoù, et danser dans les festoù-noz entre expositions et dégustations de produits locaux.

Créé en 1989, le festival armoricain est devenu un rendez-vous immanquable pour les amoureux de la mer. Ainsi, les amateurs de vieux gréements pourront admirer cette année des bâtiments légendaires. Comme en 2011, L'Etoile du Roy, réplique d'une frégate corsaire malouine du XVIIIe siècle, et le célèbre Marité, dernier terre-neuvier en bois, jetteront une fois de plus l'ancre dans le port de Paimpol, au milieu de centaines de navires traditionnels. Bref, de quoi en prendre plein la vue et les oreilles !

Par Julie Fagard| akhaba.com | 2013-01-16

albums relatifs